Mobilité : trouver une location pour une courte durée

Mobilité sur plusieurs mois : les solutions

Dans le cadre de vos études, il est possible que vous ayez à changer de ville dans l’année, par exemple pour effectuer un stage de plusieurs mois. La mobilité fait aussi partie du parcours étudiant, quelles sont, alors, les solutions de logement envisageables ?  

Les locations de courte durée, mode d’emploi

Si pour une raison ou une autre,un stage longue durée par exemple, vous devez changer de ville lors de votre année universitaire, vous n’allez évidemment pas transporter tous vos meubles avec vous. La solution la plus simple et efficace consiste donc à trouver un logement meublé. Et plusieurs choix s’offrent à vous.
En premier lieu, si vous êtes locataire dans une de nos résidences LOGIFAC, n’hésitez pas à vous tourner vers votre intendant(e) pour voir ensemble dans quelle(s) autre(s) résidence(s) il resterait des places. Vous êtes prioritaire et les frais de dossiers vous sont offerts !
Les solutions sûres qui s’offrent à vous en cas de mobilité en cours d’année peuvent être regroupées sous la terminologie de « location courte durée ». Il est par exemple tout à fait possible de trouver un logement classique, studio ou autre, dans le cadre d’une location dite saisonnière. Il existe aussi des baux de courte durée, mais ladite ne peut pas être inférieure à un an. Dans le cadre d’une location saisonnière, vous pouvez louer un logement à la semaine ou au mois. C’est assimilé à une location de vacances, le bien étant meublé et équipé. Se pose cependant la question de l’assurance : le propriétaire peut vous imposer de souscrire une assurance habitation, même sur une très courte période. Soit vous êtes déjà titulaire d’un contrat et il vous suffit d’appliquer une clause dite garantie villégiature, soit vous n’en avez pas et vous devrez souscrire une assurance multirisques habitation temporaire, dont les garanties s’appliquent jusqu’à 90 jours.    

Le foyer de jeunes travailleurs

  Si vous êtes âgé de plus de 16 ans et de moins de 25 ans, pourquoi ne pas envisager la solution du Foyer de jeunes travailleurs (FJT) ? Il vous sera proposé une chambre, mais aussi des espaces communs, et vous signerez un contrat d’occupation avec le gestionnaire du foyer. Si les FJT sont souvent réservés aux jeunes en situation de précarité, ils accueillent aussi des stagiaires et, pour certains d’entre eux, des étudiants. La durée de l’hébergement varie de quelques mois à deux ans, pour un coût modeste, d’autant qu’une partie des frais peut être prise en charge par l’APL (Allocation Personnalisée au Logement). Cela ne vous exonère pas du versement d’un dépôt de garantie correspondant à un mois de redevance (on ne parle pas de loyer) et de frais d’inscriptions.    

Les résidences hôtelières

Autre solution, cependant plus onéreuse : les résidences hôtelières, ou appart’hôtels, en plein développement en France. Vous êtes logé dans un appartement meublé et équipé, avec cuisine et salle de bains, tout en bénéficiant des services d’un hôtel. Sous réserve de disponibilité, vous pouvez « débarquer » du jour au lendemain, pour le temps que vous souhaitez. Sachez d’ailleurs qu’il est courant de négocier les tarifs si vous posez vos valises pour une durée supérieure à un mois, n’hésitez pas à vous renseigner sur ce point. Vous pouvez encore, bien entendu, choisir de vous installer dans un hôtel classique, moins cher, mais disposerez de moins d’espace et de moins d’indépendance. Vous n’aurez, par exemple, pas la possibilité de faire la cuisine ou de laver votre linge. Songez cependant qu’à terme, manger dehors tous les jours risque de faire mal à votre compte en banque.    

Pensez gîtes ruraux, Airbnb…

Si vous êtes véhiculé, pourquoi ne pas envisager la location d’un gîte rural ? Hors périodes de vacances, les propriétaires seront certainement ravis de trouver un locataire sur une durée plus longue qu’un simple week-end. Vous habiterez un logement entièrement meublé et équipé, généralement au calme et pourrez profiter du bon air de la campagne ! Une option intéressante qui est aussi à étudier. Enfin, les services de locations entre particuliers tels qu’Airbnb proposent désormais des locations au mois. À l’inverse du gîte, elles sont généralement situées en ville, pour un accès facilité vers toutes les commodités urbaine. En revanche, cela peut coûter assez cher. À la campagne, en cœur de cité, en mode hôtel, gîte, appart’hôtel ou encore en foyers jeunes travailleurs, comme nous l’avons vu les possibilités sont multiples, pour chaque envie et tous les budgets. Ainsi, dès lors que la mobilité s’impose et avant de vous lancer, explorez toutes les pistes et optez pour  la solution la plus idéale pour vous.