Des aides pour financer son logement étudiant

D’autres aides que l'APL pour financer votre logement

Trouver de quoi financer son logement, un réel souci pour bon nombre d’étudiants. Oui, vous aurez certainement droit aux APL ou ALS. Mais savez-vous qu’il existe d’autres solutions, des aides moins connues qui peuvent vous donner un réel coup de pouce, notamment au moment de votre installation ? Voyons un peu...

 

En tant qu’étudiant bien renseigné, vous connaissez évidemment les Allocations Personnalisées au Logement (APL) et l’Allocation de Logement Social (ALS) qui prennent en charge une partie de vos loyers. Mais vous pouvez également bénéficier d’autres aides, moins connues et plus spécifiques. Voici un petit tour de la question et bien sûr plein d’infos pratiques !

L’aide à la mobilité Parcoursup pour les lycéens

Vous faites partie des futurs étudiants actuellement boursiers et qui ont formulé et confirmé au moins un vœu en dehors de leur académie actuelle sur la plate-forme Parcoursup ? Normalement, un bouton « Mobilité » a dû s’afficher sur Parcoursup lorsque vous avez formulé le ou les voeu(x) concerné(s). Ce fameux bouton vous renvoie sur la demande d’aide à la mobilité Parcoursup.

D’un montant fixe de 500€, elle a vocation à vous aider à trouver un logement dans votre future ville. Si vous avez zappé ce détail de la plate-forme Pacoursup, vous pouvez la demander à partir du 19 mai à l’adresse suivante : https://amp.etudiant.gouv.fr/

Attention, cette aide ne concerne que les lycéens, et non les étudiants, qui plus est les lycéens qui bénéficient déjà d’une bourse.

Pour les étudiants, l’aide à la mobilité Master

Si vous êtes déjà étudiant, vous pouvez demander l’aide à la mobilité Master. D’un montant de 1000€, ce coup de pouce doit vous permettre de poursuivre vos études en Master en dehors de votre région académique d’origine.

Précision, l’aide à la mobilité master n’a rien d’automatique : votre dossier sera étudié et une décision prise en fonction de votre situation. Pour en bénéficier, rendez-vous votre espace du service https://messervices.etudiant.gouv.fr/ à partir du 15 juin.

Que vous obteniez l’aide à la mobilité Parcoursup ou l’aide à la mobilité Master, voici une autre bonne nouvelle : les deux sont cumulables avec d’autres dispositifs comme l’aide spécifique annuelle, qui vous exonère des droits universitaires et de la CVEC (Contribution vie étudiante et de campus), ou l’aide au mérite, pour les lycéens boursiers qui ont obtenu la mention « très bien » au bac.

Mobili jeune pour les apprentis

Vous êtes en formation en alternance, en contrat d’apprentissage ou bien de professionnalisation ? Pour payer votre loyer, et à condition d’avoir moins de 30 ans, l’aide Mobili Jeune vient à votre secours. Elle peut vous être accordée durant au maximum 36 mois et se cumuler avec les APL.

 

Mobili Jeune, c’est une aide financière pour vous loger durant la période de votre formation, et ce que vous optiez pour une location, une sous-location ou une colocation. Son montant (entre 10€ et 100€ par mois) dépend des revenus que vous percevez dans le cadre de votre formation (et non des revenus familiaux). Attention, ceux-ci ne doivent pas dépasser le SMIC, sinon… vous pouvez tirer un trait dessus.

 

Comment demander l’aide Mobili Jeune ? Tout simplement auprès du Centre d’action logement le plus proche de votre domicile. Soit actuel puisque vous pouvez remplir un dossier dans les trois mois qui précèdent votre entrée en formation, soit futur puisque le délai court jusqu’à six mois après.

Le Fonds de solidarité logement en cas de difficultés

Catastrophe en vue ! Pour une raison ou une autre, vous ne pouvez plus faire face à vos dépenses de logement, qu’il s’agit des loyers ou des factures. N’attendez pas et tournez-vous vers le FSL, présent dans chaque département.

Bon à savoir, ce fonds de solidarité peut également vous aider à financer votre entrée dans le logement, en prenant en charge, par exemple, le dépôt de garantie, le premier loyer ou encore les frais d’agence. Chaque FSL est géré au niveau départemental, ce qui signifie que les critères d’attribution varient en fonction des lieux d’études. De même les aides peuvent être accordées sous forme de prêts ou de subventions. Le plus simple, pour les connaître et bénéficier de soutien, est de contacter un travailleur social par le biais du CCAS de votre mairie de résidence.

A noter qu’en tant qu’étudiant, vous avez également la possibilité de faire appel au Fonds national d’aide d’urgence (FNAU). Cette aide exceptionnelle attribuée à ceux qui rencontrent de réelles difficultés financières fait souvent l’objet d’un seul versement d’un montant maximum de 1687€, mais elle peut aussi être attribuée sous forme d’une aide versée mensuellement, pour un montant maximum de 5612€ sur l’année. Les dossiers du FNAU sont examinés en commission, l’attribution de l’aide n’a donc rien d’automatique. Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de votre CROUS.

L’Aide à l’installation dans un logement pour les étudiants

Etudiants en province, hélas elle n’est pas pour vous. Plus connue sous le nom d’AILE, cette aide ne vous concerne en effet que si vous étudiez à Paris, dans l’académie de Versailles ou de Créteil. D’un montant fixe de 900€, elle est attribuée aux étudiants boursiers pour financer une partie de leur installation, c’est à dire acheter des meubles, de l’électroménager ou du matériel informatique. Une condition, être détenteur d’un bail dans un logement privé.

L’AILE vous est versée en une seule fois. Vous pouvez faire une demande en remplissant le dossier disponible, par exemple, sur le site du Crous de Paris .

Crédit photo : Photo de bongkarn thanyakij provenant de Pexels