Comment bien étudier à la maison ?

Bien étudier chez soi : le mode d’emploi

On a pu penser que cela ne durerait que le temps d’un confinement, mais non ! Jongler entre le présentiel et le distanciel devient une réalité pour un nombre sans cesse croissant d’étudiants. Dès lors plusieurs questions se posent, comment bien étudier à la maison ? Comment organiser son espace et son temps ? Et surtout comment ne pas faire une croix sur ses relations sociales ? Voici quelques éléments de réponses à ces interrogations que vous pouvez vous poser.

Aménager un espace de travail

Même si vous habitez dans un logement minuscule, c’est la première étape, et elle est incontournable. Il vous faut un espace dédié aux études, quitte à investir dans une petite table amovible qui fera office de bureau. Parce qu’en restant chez vous, il est évident que le canapé, la console ou le frigo vont sans cesse tenter de vous faire de l’œil, sans oublier bien sûr votre lit en cas de petit coup de pompe. Un bureau ou une table, votre ordinateur, vos cours et notes, quelques stylos et c’est tout ! On vous accorde éventuellement une plante verte, mais ne conservez surtout aucune source de distraction sur cet espace. Cela veut dire aussi, éloigner son téléphone ou le couper, pour ne pas être tenté de le regarder toutes les trois minutes.

Faire de son ordinateur un allié boulot

Et là, vous allez certainement nous rétorquer qu’en matière de source de distraction, l’ordinateur peut devenir un champion toutes catégories. C’est vrai. Entre les notifications des réseaux sociaux, les dernières vidéos de YouTube, les sites de shopping, on a vite fait de délaisser la visio du professeur pour aller voir ce qu’il se passe ailleurs sur le net. N’oubliez pas que l’ordinateur n’est qu’un outil, que vous pouvez paramétrer. Une idée consiste à vous créer deux bureaux distincts, l’un exclusivement dédié au travail, l’autre au reste de votre vie. Coupez, aussi, les notifications. Et si vraiment vous sentez que vous ne parviendrez à résister aux tentations, optez pour une extension du type WasteNoTime qui vous permet notamment de limiter, pendant un temps donné, l’accès à certains sites et de vous fixer des heures de travail.

Trouver son rythme… et le garder

Les cours en distanciel, ce ne sont pas des vacances et encore moins la fête aux horaires. À plus forte raison si la semaine suivante, vous devrez vous lever à 6 heures du matin pour partir à la fac. Même si vous pouvez bien sûr vous accorder quelques minutes de plus au lit (il faut bien, aussi, profiter de la situation), on vous recommande de vous lever assez tôt – et donc de vous coucher tôt. Un rythme régulier habitue votre cerveau à une routine qui vous rendra les choses plus faciles et favorisera votre motivation.

L’autodiscipline, c’est aussi un état d’esprit

Motivation, concentration… Pour parvenir à cet état d’esprit propice au travail à la maison, il existe quelques clés. La première d’entre elles est de ne surtout pas traîner en pyjama sous prétexte que vous allez passer votre journée seul à la maison. Se mettre en condition, c’est-à-dire vous laver et vous habiller comme si vous deviez sortir, est essentiel. De même, ne travaillez pas avachi, mais veillez au contraire à rester droit – comme vous le faites en cours. La bonne posture vous aide à mieux respirer, à oxygéner votre cerveau (encore lui !) et à vous concentrer. Veillez, encore, à couper court à tout ce qui pourrait vous démotiver. Par exemple, un espace de travail propre et rangé le soir vous aidera à reprendre du bon pied le lendemain matin. Vous pouvez même pratiquer la visualisation en imaginant, la veille et le matin, votre journée de travail dans les bonnes conditions que vous avez créées.

Le secret, c’est la planification

Vous avez trouvé votre rythme, vous êtes dans le bon état d’esprit, l’étape suivante pour être efficace dans les études à la maison, c’est la planification. De quoi s’agit-il ? Simplement de planifier vos journées heure par heure, en fonction des cours et du travail à faire. N’oubliez pas, bien sûr, de couper les journées boulot avec des moments de pause, toutes les deux heures par exemple : repas, détente, sortie (prendre l’air régulièrement est important), etc. La bonne nouvelle est que cette situation vous offre davantage de flexibilité. On ne saurait que trop vous conseiller de prévoir une sieste quotidienne, de 20 minutes grand maximum : c’est excellent pour la productivité ! En matière de planification, vous pouvez également opter pour une To-do list préparée au moins la veille. Un esprit moins encombré favorise le sommeil. Vous constaterez la satisfaction ressentie au moment de cocher les cases des tâches réalisées.

Garder des relations sociales

Travailler chez soi, ça ne veut pas dire vivre en ermite, et encore moins à l’ère des nouvelles technologies. Garder des relations sociales, c’est impératif pour votre santé mentale ! Convenez de rendez-vous le soir avec vos amis, travaillez avec vos camarades de classe via un groupe de messagerie, voilà des solutions simples. Mais vous pouvez tout aussi bien inviter une personne à venir partager vos journées studieuses, même si elle n’étudie pas dans la même filière que vous. L’essentiel est qu’elle soit dans le même état d’esprit.

 
Crédit photo : master1305 - Freepik